Pertes alimentaires & déchets

Tags

[GRI 301/103-1, 306/103-1] Nous assumons la responsabilité de la protection de notre environnement et de ses ressources naturelles. La réduction des déchets et la lutte contre les pertes alimentaires jouent un rôle central pour nous en tant que détaillant. Notre engagement en faveur des Objectifs de développement durable – ODD (Sustainable Development Goals –  SDGs) des Nations Unies (United Nations – UN) montre que nous voulons jouer un rôle décisif à cet égard : d’ici 2030, le gaspillage alimentaire mondial par habitant au niveau du commerce de détail et des consommateurs doivent être réduits de moitié et le volume des déchets alimentaires doit également diminuer (ODD 12, Consommation et production responsables). Nous contribuons à la réalisation de cet objectif.

Notre approche

[GRI 301/103-2, 306/103-2] Nous suivons la hiérarchie des déchets en cinq étapes, c.-à-d. prévention, préparation à la réutilisation, recyclage, autres formes de récupération et élimination. Nous évitons les déchets en utilisant, par exemple, des systèmes logistiques à usage multiple tels que les caisses de transport pour nos fruits et légumes. Nous vérifions quels matériaux peuvent être réutilisés et encourageons le recyclage, par exemple au niveau de nos matériaux d’emballage en carton ou en film plastique. Les matériaux non recyclables sont utilisés pour la récupération d’énergie dans les usines d’incinération des déchets. L’élimination est la dernière option. En Allemagne, nous suivons systématiquement cette hiérarchie : notre taux de recyclage est de 99 pour cent (voir chiffres clés concernant les déchets). En Belgique aussi, plus de 90 pour cent de nos déchets sont recyclés ou, dans le cas des déchets organiques, fermentés.

Dans notre industrie, les emballages (un peu moins de 82 pour cent), en particulier les suremballages, ainsi que les denrées alimentaires qui ne sont plus commercialisables constituent l’essentiel des déchets ou des pertes alimentaires. Avec l’augmentation du chiffre d’affaires, le volume de déchets du groupe ALDI Nord augmente également. Afin d’optimiser encore davantage notre gestion des déchets, nous avons créé un nouveau poste en Allemagne au cours de l’année sous revue : responsable logistique de la gestion des déchets.

De plus, nous travaillons actuellement à l’élaboration d’une Directive internationale visant à réduire les déchets alimentaires. Il était prévu de la publier fin 2017. Toutefois, les différentes conditions-cadres dans les différents pays ALDI Nord et les exigences futures à l’échelle de l’UE exigent un temps de traitement plus long.

Organisation & responsabilités

[GRI 301/103-2/3, 306/103-2/3] La gestion des déchets et la lutte contre le gaspillage alimentaire sont contrôlées et organisées à travers les départements. Les responsables des départements RSE, Logistique et Qualité de l’ensemble du groupe coopèrent dans différentes constellations pour développer des concepts, des objectifs et des mesures stratégiques. La coordination entre les sociétés ALDI dans les pays est assurée par le département logistique d’ALDI Einkauf. Le département RSE est consulté au besoin. Le responsable logistique de la gestion des déchets échange des informations avec les responsables des pays ALDI Nord et avec des prestataires de services externes afin d’optimiser les flux de matières. L’expérience de la gestion des déchets en Allemagne peut ainsi être utilisée pour des améliorations dans l’ensemble du groupe.

Lignes directrices & réglementation

[GRI 301/103-2/3, 306/103-2/3] La directive-cadre de l’UE sur les déchets définit la gestion des déchets pour tous les pays du groupe. Au cours de la période sous revue, ALDI Nord Allemagne a travaillé à la mise en œuvre de la « Gewerbeabfallverordnung » (l’ordonnance modifiée sur les déchets commerciaux) afin de mettre en œuvre la hiérarchie des déchets requise par la loi allemande sur le recyclage. Dans le cadre de la mise en œuvre de cette ordonnance, le département Logistique a fourni des documents de formation à nos implantations régionales. Les responsables locaux de la logistique sont responsables du respect des lignes directrices qui y sont définies.

Progrès & mesures 2017

[GRI 301-103-2/3, 306/103-2/3] Les sociétés ALDI dans les pays collaborent avec les banques alimentaires nationales, dans certains cas depuis de nombreuses années. Nous développons constamment cette coopération. Au cours de l’année sous revue, 75 pour cent de nos magasins ont donné des denrées alimentaires qui n’étaient plus commercialisables, mais encore comestibles (2016 : 65 pour cent).

En 2017, nous avons rejoint l’initiative européenne REFRESH (Resource Efficient Food and dRink for the Entire Supply cHain) en Allemagne. Le projet traite de la prévention et du recyclage des déchets alimentaires à tous les stades de la chaîne de création de valeur. Aux Pays-Bas, nous participons à deux projets de recherche et nous intervenons également contre le gaspillage alimentaire dans tous les autres pays.

Objectifs & statut

[GRI 306/103-2/3] Dans notre programme de RSE, nous avons formulé l’objectif en 2015 d’élaborer une ligne directrice pour la manipulation des denrées alimentaires qui ne sont plus commercialisables dans nos magasins, mais encore comestibles. La directive est encore en préparation.

Les objectifs de notre programme de RSE :

Champ d’action : engagement sociétal & promotion du dialogue

Objectif Statut Date cible
Cible Pertinence
Introduction d’une directive sur la manipulation des denrées alimentaires qui ne sont plus commercialisables dans les points de vente en cours 2017 création et introduction Groupe

 objectif atteint   processus en cours

Chiffres clés

Dons de denrées alimentaires [GRI 306-2]

Part de magasins faisant don des denrées alimentaires qui ne sont plus commercialisables, mais encore comestibles, à des organisations caritatives par rapport au nombre total de magasins (en pour cent)

En principe, nous disposons les marchandises de telle sorte qu’il y ait le moins de gaspillage possible. Tout surplus doit être donné, si possible. Cependant, toutes nos implantations ne disposent pas de partenaires qui acceptent les dons de denrées alimentaires.

  2015 2016 2017  
Belgique/Luxembourg1 100,0 100,0 100,0
Danemark 3,6 3,6 18,1
Allemagne 98,1 99,1 99,0
France 23,4
Pays-Bas 28,7 74,2
Pologne 4,8 24,6 38,7
Portugal 8,5 25,0 31,6
Espagne 76,5 75,4 76,1
Groupe 61,5 65,2 75,4

1 Les informations sur les sociétés juridiquement indépendantes du groupe ALDI Nord en Belgique et au Luxembourg ont été résumées pour des raisons de commodité (voir « Objet du rapport »).

Quantité de déchets en Allemagne [GRI 306-2]

Quantité de déchets selon le type de déchets (en tonnes)1

La quantité de déchets produits en Allemagne a légèrement augmenté par rapport à 2016, la majorité de nos déchets provenant des déchets de conditionnement. Avec 420 tonnes, les déchets dangereux représentent seulement 0,2 pour cent de la quantité totale des déchets. Ceux-ci comprennent principalement les huiles usagées, les filtres à huile, les batteries de véhicules et les tubes fluorescents contenant du mercure. Actuellement, la quantité de déchets ne peut être enregistré que pour nos sites allemands. L’internationalisation est prévue pour les prochaines années.

  2015 20162 2017
Déchets dangereux 493
414 420
Papier/carton 432
450 400
Déchets urbains3 22 129
22 320 24 550
Déchets issus de la fabrication et de la transformation de denrées alimentaires4 8 173
11 102 11 343
Déchets de conditionnement 156 580
161 290 164 000
     dont films/matières plastiques 3 986
3 578 3 432
     dont carton/ papier 121 331
125 174 128 549
     dont PET 31 264
32 538 31 864
     dont autres5 155
Appareils usagés 70
56 52
Quantité totale de déchets 187 878
195 632 200 765

1 Les données sont partiellement basées sur des estimations et des extrapolations.
2 Certaines données pour l’année 2016 ont partiellement été ajustées par rapport au rapport de l’année précédente suite à un enregistrement tardif.
3 Déchets urbains. Ceux-ci comprennent notamment les déchets résiduels, les denrées alimentaires emballées, les déchets encombrants, le bois et les déchets métalliques.
4 Cette catégorie englobe les déchets issus des cantines et des produits cuits en magasin (bake-off).
Cela comprend les autres déchets de conditionnement tels que les pots de fleurs ou les jardinières. Cette catégorie sera déclarée pour la première fois en 2017.

Quantité de déchets par méthode de recyclage [GRI 306-2]

Quantité de déchets en Allemagne selon la méthode de recyclage (en pour cent)1

Environ 99 pour cent, c.-à-d. la plupart des déchets non dangereux, ont été valorisés/recyclés (y compris le compostage) en 2017.

Grafik Abfallmengen nach Verwertungsmethode

1 Le classement par méthode d’élimination repose partiellement sur des estimations.
Y compris incinération avec valorisation énergétique.

Quantité de déchets par méthode de recyclage [GRI 306-2]

Quantité de déchets en Allemagne selon la méthode de recyclage (en pour cent)1

Environ 99 pour cent, c.-à-d. la plupart des déchets non dangereux, ont été valorisés/recyclés (y compris le compostage) en 2017.

  2015 2016 2017
  Allemagne Allemagne Allemagne
Valorisation et recyclage2 96,38 96,80 96,76
Mise en décharge 0,03 0,02 0,18
Incinération (incinération en masse) 1,54 1,08 0,85
Compostage 2,06 2,10 2,20

1 Le classement par méthode d’élimination repose partiellement sur des estimations.
Y compris incinération avec valorisation énergétique

Autres contenus
Thèmes clés
Mobilité & logistique

Afin que nos clients puissent trouver en permanence des produits frais et des rayons pleins, des marchandises sont transportées quotidiennement de nos centres logistiques vers les magasins.

Thèmes clés
Emballage & recyclage

Dans le cas de nombreuses marchandises, les emballages sont irremplaçables pour assurer la protection et la qualité du produit. C'est pourquoi nous misons sur des matériaux recyclables et aussi, en partie, sur des systèmes réutilisables.

Thèmes clés
Protection du climat

Nous nous engageons à réduire les répercussions de nos activités sur le climat. Dès 2015, nous avons inscrit dans notre politique RSE notre volonté d'agir dans le respect du climat.

Highlights
Pays-Bas : une alimentation saine dès l’enfance

La santé est l’un des thèmes clés aux Pays-Bas. L’obésité chez les enfants et les jeunes fait partie des problèmes majeurs. C’est avec un partenaire fort à nos côtés que nous traitons ce sujet.

Highlights
Pays-Bas : lutte contre la soupe de plastique

À l’échelle mondiale, environ un chargement complet de plastique est jeté à la mer chaque minute. La Plastic Soup Foundation aux Pays-Bas s’est fixée pour mission de stopper ce développement. Nous soutenons cela !